Prévention

Les maladies cardio vasculaires représentent la première cause de mortalité en France. L'activité physique représente la meilleure prévention des maladies cardio vasculaires et constitue un élément important de leur traitement. L'activité physique est désormais recommandée dans le domaine des maladies cardiovasculaires : elle permet d'en prévenir leur apparition et d'en limiter les conséquences lorsqu'elles sont installées.

Les principales maladies cardiovasculaires concernées sont la coronopathie, obstruction des artères irriguant le coeur pouvant entrainer une angine de poitrine ou un infarctus du myocarde, l'insuffisance cardiaque chronique et l'artéripathie oblitérante des membres inférieurs.

L'Inserm (institue national de la santé et de la recherche médical) rapporte que, d'après des études, une activité physique pratiquée de manière modérée (minimum 30 minutes par séance, 5 jours/semaine) permettrait d'augmenter le diamètre des artères. 
Or, avec l'âge, ce sont ces voies qui sont principalement touchées par une altération de la fonction endothéliale. Cette fonction peut même être améliorée chez les patients touchés par des pathologies telles que le diabète de type 2, l'hypercholestérolémie ou l'hypertension. 
L'Inserm note par exemple « une réduction de la mortalité de 25 à 35 % chez les patients atteints d'une maladie coronarienne ».

Dans deux études parallèles annoncées le 18 mai, des chercheurs américains de l'université de Texas Southwestern ont découvert que la vitesse à laquelle un homme de plus de quarante ans courait un mile (1,5 km) pouvait aider à prévoir ses risques de souffrir d'une maladie cardiaque dans les dix années suivantes.

Dans la première étude, les chercheurs ont examiné les risques de maladie cardiaque d'hommes âgés de 45, 55 et 65 ans et découvert qu'un homme de 55 ans qui courait un mile en 15 minutes avait un risque de développer une maladie cardiaque au cours de sa vie de 30%. En revanche, un patient de 55 ans pouvant courir un mile en huit minutes avait un risque de moins de 10%.

Une seconde étude est arrivée à des résultats similaires en testant des sujets sur tapis de course. La recherche a utilisé des données en provenance de dizaines de milliers de participants des années 1970 jusqu'en 2006. "Les maladies cardiaques ont tendance à se développer avec l'âge, mais si vous voulez les prévenir, l’étude suggère que la prévention doit arriver plus tôt – lorsque l'individu a entre 40 et 50 ans", explique le docteur Jarett Berry, qui a travaillé sur les deux études en parallèle. 

Rester en bonne forme physique a été récemment associé à la fontaine de jouvence dans des études récentes. Des scientifiques de l'Université de Tel Aviv ont découvert que les exercices d'endurance, comme le jogging ou le vélo, pouvaient accroître le nombre de cellules souches et accroître leurs capacités à rajeunir les muscles plus vieux. 
L'Organisation mondiale de la santé a aussi récemment conseillé 150 minutes d'exercice physique modéré par semaine pour réduire les risques de cancers du sein et du colon.

Le Cabinet Sport et Santé Maisons-Lafitte Coaching vous propose de réaliser des séances de préventions afin de diminuer les risque des maladies cardio-vasculaires.